Ferhat Abbas était porteur d'un projet pour l'émancipation culturelle des Algériens ''
Publié le 2016-12-25

Le grand militant Ferhat Abbas était porteur d’un projet visant d’abord l’émancipation culturelle des Algériens, a affirmé, samedi, à Jijel Azzedine Boumaâza, de l’université de Jijel, dans son intervention lors du 2ème séminaire national sur "le président Ferhat Abbas, le militant, le penseur et l’homme".

Ferhat Abbas était un "pragmatique par excellence", dont la pensée "prospective’’ partait de la réalité effective avec toutes ses exigences et circonstances", a estimé cet universitaire dans sa communication durant cette rencontre tenue à la maison de la culture Omar-Ousedik à l’occasion du 31ème anniversaire de la mort de cette illustre figure historique.

Se basant sur ses propres recherches, le conférencier assure que Ferhat Abbas estimait ainsi, a-t-il ajouté, que "l’homme cultivé ne peut pas être asservi et s’il renonce à ses origines, il s’égarera".

Intervenant devant des moudjahidine et les autorités locales, le même universitaire a noté que le premier président du GPRA (Gouvernement provisoire de la République algérienne) était un "grand patriotique convaincu de l’islam et de ses valeurs et ouvert sur la culture occidentale" qui prêchaient que le changement désiré s’opérait d’abord dans les mentalités.

Au cours de cette rencontre, le directeur de wilaya des moudjahidine a lu la lettre du ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, adressée à l’assistance, et dans laquelle l’accent a été mis sur les vertus de cet Ferhat Abbas, l’homme qui a fait montre d’un grand engagement patriotique et d’abnégation. 

"Homme d’une grande culture et conscience patriotique, Ferhat Abbas est un des symboles du mouvement nationaliste qui a voué sa vie pour la patrie et la cause de son peuple", a souligné le ministre.

"Les autorités coloniales pensaient que la culture occidentale de Ferhat Abbas allait l’amener à servir leurs intérêts, mais l’homme a très tôt rejoint la Révolution et a même dirigé le premier GPRA reconnu par plusieurs Etats et gouvernements", ajoute la lettre.

La lettre rappelle également la grande estime exprimée par le président de la République Abdelaziz Bouteflika pour le défunt Ferhat Abbas, pour son courage, ses hautes valeurs et sa contribution à la rédaction du Manifeste du peuple algérien 1943. Elle porte l’accent sur le legs, les écrits et les recherches laissés par cette figure à la disposition des chercheurs et étudiants. 

L’historien, chercheur et conseiller à la présidence Pr. Sadek Bekhouch, Dr LAhcène Bechani et Dr Lamine Khan, membre du premier GPRA sont également intervenus à l’occasion de cette rencontre.

Des lectures poétiques et des chants de l’ensemble Selsabil de la zaouïa Errassefli (Sétif) ont été donnés parallèlement à l’exposition consacrée à cette figure. 

Un match de football opposera à la même occasion les vétérans de l’ES Sétif (dont Ferhat Abbas fut un des fondateurs) aux vétérans du club de Jijel. 

All rights reserved, 2015. Designed by DIGITAL BOX
Siège de la Wilaya de JIJEL
Adresse : 13, rue des Frères Khecha
Groupe de lignes : 034.47.16.00