Position Géographique





Une position géographique permettant de jouer un rôle pivot dans les échanges internationaux.

  • Proximité du sud de l'Europe et des ports méditerranéens (français, italiens et espagnols).
  • Porte méditerranéenne pour certains pays africains intérieurs (Mali, Niger, Tchad, ...).
  • Débouché portuaire préférentiel pour une bonne partie de la région des Hauts Plateaux Est et le Sud du pays.

Ressources Naturelles




Un potentiel agricole intéressant, caractérisé par une superficie agricole utile de 44.000 ha de haute valeur agronomique avec un périmètre irrigable de 10.000 ha dont 5.000 ha en cours de réalisation.

Un patrimoine forestier occupant 48 % du territoire de la wilaya (115.000 ha) dominé par le chêne liège avec un maquis de bruyère et une végétation dense de plantes médicinales.

  • Des ressources hydriques considérables estimées à 800 Mm3 avec 19 sites de barrages potentiels dont 02 déjà réalisés (Kissir, Boussiaba), 01 en cours de réalisation (Tabelout)et 04 déjà étudiés(Bouadjoul, Irdjana, Ziama et Dar El-Oued).
  • Des ressources halieutiques appréciables avec une superficie maritime de 6.510 Km2 et une biomasse totale de 20.800 T /an.
  • Un potentiel touristique unique composé de paysages terrestres et marins exceptionnels.
  • Des gisements miniers et de substances utiles importants (Fer, Kaolin, Zinc, Sables etc..).

Infrastructures Economiques




Des infrastructures économiques et équipements structurants majeurs et complémentaires.

  • Le port de Djen-Djen, axe privilégié du transport Euro-Africain (une capacité de 4,5 millions de tonnes par an et des tirants d'eau de moins 18 m).
  • l'aéroport Ferhat Abbas en pleine expansion, offrira toutes les commodités d'un transport aérien performant.
  • La ligne ferroviaire reliant Jijel au réseau national avec une gare de tri de 08 millions de T/an de marchandises. - Un réseau routier dense et raccordé au réseau national :(RN ; 197 Kms, CW : 373,6Kms, CC et pistes : 1182Kms) :
    • l'axe RN 43/27, reliant jijel avec les pôles économiques : Constantine, Skikda, Béjaia et Setif.
    • l'axe RN77 pénétrante Nord - Sud reliant le port de Djen-Djen aux grands centres économiques de la région des hauts plateaux Est et du Sud
  • Un réseau énergétique à même de garantir l'énergie à tout type de projet économique :
    • La centrale thermique d'Achouat d'une puissance (3 x 210 Mw).
    • Le gazoduc Ramdane Djamel - Jijel de diamètre 28 pouces .
  • Une Base Economique structurante qui peut être mise à profit pour relancer l'activité industrielle :
    • Des Unités de PMI/PME orientées vers la production de : verre, cuir, textiles, liége, briques rouges, céramiques sanitaires, Kaolin, et Agro-alimentaire.
    • Une zone industrielle en exploitation et deux zones d'activités en voie d'aménagement (Settara et Oudjana).
    • La zone extraportuaire de Djen-Djen d'une superficie aménageable de 80 ha.
    • La zone industrielle intégrée de Bellara (523 ha).
    • Un potentiel foncier offrant de grandes valeurs urbanistiques à valoriser (Mezghitane 2500 Lgts, Tassift 1500 logts et Tarzoust 1500 lgts).
testing testing testing

Zone Industrielle de Bellara

Situé sur le territoire de la commune d'EL-MILIA, le Site de "BELLARA", s’étend sur une superficie totale de 523 ha. Son emplacement revet une position favorable par rapport a l'environnement infrastructurel existant: route, voie ferrée, port, aéroport et sources d’énergie et ressources hydriques et hydrauliques. Initialement destiné pour recevoir un complexe sidérurgique, le site, apres l’abandon de ce projet au début des années 1990, a été retenu pour abriter une zone franche a vocation industrielle.

testing

Orientations d'amenagement




Les orientations d'amenagement et de developpement de la wilaya:
  1. Les axes d'aménagement du territoire :
    • Valorisation et rentabilisation des infrastructures lourdes et installations économiques existantes :
      • Concrétisation d'une zone industrielle à Bellara.
      • Exploitation optimale du port de Djen-Djen.
    • Exploitation et valorisation de toutes les potentialités naturelles :
      • Dynamisation et promotion des activités touristiques et de services
      • Intensification et développement des activités agricoles, forestières et halieutiques.
    • Réhabilitation de la zone montagneuse :
      • Redéploiement de l'activité économique au profit des zones montagneuses.
      • Rééquilibrage de l'armature urbaine et rurale.
    • Intégration de la wilaya dans l'espace régional, national et international.
        -
      • Renforcement et développement des axes de liaison et de transport d'importance régionale et nationale.
      • Renforcement et promotion des fonctions urbaines et métropolitaines du pôle de Jijel appelé à jouer un rôle pivot dans les échanges Euro-Africains.
  2. Le zoning d'Aménagement :
    • Zone Ouest à vocation principalement touristique : Commune de Jijel, Kaous, Texenna, Djimla, Béni-yadjis, El-Aouana, Selma, Ziama Mansouriah et Erraguène.
    • Zone Centrale à vocation multiple (agriculture, industrie et services) : Communes de Taher, Emir Abdelkader, Oudjana, Chekfa, Bordj t'har El-Kennar, Sidi-Abdelaziz, Chahna, Ouled Askeur.
    • Zone Est à vocation définie (industrie, agriculture et tourisme) : Communes d'EL-Milia, Ouled yahia, Settara, Ghebala, Sidi-Maarouf, Ouled-Rabah , El-Ancer, Oued Adjoul, Béni H'bibi, Belhadef.

Potentialités Touristiques




De part l’alliance de la mer et de la terre, mariage de la nature et de l’histoire, Jijel dispose de grandes potentialités lui permettant de promouvoir un développement du tourisme durable.

En Algérie comme ailleurs dans le monde ; le tourisme est une source de devises et une industrie capitale pour l'économie nationale. Et comme le tourisme est un facteur de développement, il est primordial de réconcilier, au delà de leurs divergences, l'écologie, l'économie et le social. Tel est l'objectif du concept de développement durable du tourisme. Il importe de souligner que sur dix (10) emplois créés à l'échelle mondiale, un poste revient aux activités touristiques.

Le développement des activités touristiques dans la plupart des pays méditerranéens est une composante-clé de l'urbanisme côtier. De part l'alliance de la mer et de la terre, mariage de la nature et de l'histoire, Jijel dispose de grandes potentialités lui permettant de promouvoir un développement du tourisme durable.

Littoral

Il s'étale sur 120 KM (soit 1/10 de la cote algérienne) se distingue par l’existence d’une corniche avec ces criques, îles, îlots et sites, se succédant dans un cadre verdoyant, parsemé de 50 plages toutes aussi belles et féeriques, au sable fin de différentes textures aux couleurs variées appelant a un tourisme balnéaire de tres haute facture

Arrière-pays pittoresque

Dans les forets et les hautes chaînes montagneuses traversées de gorges, domine partout la mer. Des falaises rocheuses, connues sous le nom de " corniche Jijilienne" émaillent la cote entre Ziama et El-Aouana (Tourisme de découverte, de promenade, de randonnés).

La corniche Jijelienne est entierement réaménagée et élargie, elle dégage présentement une grande sécurité et des opportunités touristiques de par des aires de stationnement, des fontaines de qualité et des acces aux criques (promenade, peche, …).

Eaux Vives et Vastes Forêts

Les Cours d’eau : dont certains permanents, traversent le massif pour se jeter dans la mer (Taza, Bourchaid, Kissir, mencha, djen djen, Zhour, Dar Oued El Kbir, et Azirou).

Ces cours d’eau (oued) constituent des parcours de promenade grâce a la fraîcheur qu’il procurent avec une végétation abondante , Quant au patrimoine forestier, il demeure l’un des plus importants du pays grâce a la présence de plus d’une trentaine de forets dont deux d’une beauté exceptionnelle.

Les Lacs Naturels

Il existe au niveau de la wilaya de Jijel trois (03) lacs naturels.

  • Marais Ghedir Beni Hamza (El-Kennar-Daira de Chakfa) : Le site couvre une surface d’environ 36Ha, fréquenté par pas moins de 32 types d’oiseaux.
  • Marais Ghedir El Mrdj (Taher) : Ce site d'une beauté exceptionnelle, couvre une superficie de 05Ha.
  • Beni Belaid : Reconnu patrimoine international, le lac couvre une surface de 120 Ha , fréquenté par pas moins de 23 espèces d'oiseaux.
littoral arriere pays lac lac

Sites Touristiques




Grottes Merveilleuses

Situées à 35 Km à l'Ouest de Jijel sur la RN 43, d'une rare splendeur.

Découvertes lors de l'ouverture de la RN 43 en 1917. Situées sur les falaises rocheuses entre les localités de Ziama Mansouriah et El-Ouana et représentent une vraie merveille de par les formes de sculptures qu'elles englobent. Le public manifeste un grand intérêt à les visiter.

Une étude récente du milieu naturel des grottes merveilleuses, élaborée par le bureau d'étude HYDROG-Alger pour le compte du parc national de Taza, a fait ressortir l'existence d'une dizaine d'autres grottes, dont « Ghar El-Baz » qui devrait justement connaître un aménagement dans un futur proche.

Parc National de Taza

Couvrant une superficie de 3807 Ha, il se situe en petite Kabylie des babors, et s’ouvre sur la méditerranée dans le golf a l’ouest de la wilaya.

Le parc est inclus dans le réseau mondial des réserves de la biosphere de l’Unesco.il renferme des écosystemes marin et terrestre au niveau desquels on dénombre plusieurs especes végétales protégées par la loi.

littoral littoral

La faune y est aussi importante Comme le singe Magot espece rare et endémique a l’Afrique du Nord.

  • La faune : Pas moins de 146 especes faunistiques parmi les mammiferes et les oiseaux. 15 especes de mammiferes dont le singe Magot ou Maccaca
    • sylvanus. 134 Types d’oiseaux (dont la sittelle Kabyle, symbole et particularité du parc). Apres avoir existé aux forets des Babors la Sittelle kabyle fut découverte sur les étendues du Parc National de Taza.
  • La flore : 435 especes végétales ont été inventoriées dans le parc (sur environ 3139 especes que compte le pays) en sus de 135 champignons et 147 plantes médicinales.

Parc Animalier

Situé à Kissir, commune d'El Aouana :

Découvrez une variété d'animaux rares et protégés, des aménagements intéressants (Aires de jeux et de détente, différents commerces …)

littoral

Grand Phare

Construit par Charles SALVA , un tailleur de pierres, aux environs de 1865 , le phare El - Afia , a été édifié pour signaler à l'ensemble de la navigation , les abords du port du djidjelli d'une part , et d'autre part deux écueils particulièrement dangereux :

  • L'un « La Salamandre » au nord du phare ,
  • l'autre « Le Banc des Kabyles » beaucoup plus au large et à l 'Ouest .

La Salamandre porte le nom du bateau qui a sombré sur le récif. L'autre doit son nom aux pèlerins partant de bougie vers Philippeville afin de s'embarquer pour la Mecque. Le caboteur qui les transportait a été submergé à cet endroit par une lame de fond et a coulé à pic ... !

La légende dit que par temps clair, on peut voir ces pèlerins assis sur le récif ... d'ou son nom de banc des Kabyles.

Ilôt de El-Aouana

Appelé aussi l'îlot aux chèvres ou localement « Ed'Zira », en plus d'autre îles et îlots dispersés ça et là.

littoral littoral

Source de Selma Ben Ziada

Située au sud de la commune de Selma BENZIADA, a trois kilometres du chemin de la wilaya n°137, la source d’El Machaki est un site touristique par excellence considérée comme une curiosité naturelle. Mystérieuse et objet de légendes diverses, cette source fraîche en été et chaude en hiver, a un débit tres particulier : l’eau commence par jaillir en abondance de la grotte, puis son débit s’amoindrit graduellement, et au bout de dix minutes, s’arrete totalement. Au bout de quarante minutes, le cycle reprend : débit abondant, arret au bout de dix minutes, …

testing